Archives de mots clés: facebook

Quitter Facebook, que cela implique t-il?

Chaque utilisateur peut avoir des raisons différentes de quitter Facebook. D’ailleurs, ne vous êtes vous pas dit à un moment: « J’ai envie de supprimer mon compte Facebook », ou pire: « Il faut que j’arrête Facebook »? Et loin de moi l’envie de relever le débat sur « internet est une drogue », » les jeux vidéo sont dangereux » et d’autre bullshit du genre; mais force est de constater que le réseau social a tout de même des effets similaire à la dépendance.

Posez vous la question en essayant d’avoir un maximum de recul: « Aurais-je besoin d’être constamment connecté si je n’utilisai pas Facebook? » Si votre réponse est « oh oui oui quand même, mdr » alors, vous avez besoin de votre injection Facebook régulière. Si par contre vous répondez que « vous en avez besoin pour les audits que vous faites, la maintenance de votre serveur, votre thèse etc… » C’est qu’il y a des chance que vous puissiez vous passer sans problème de Facebook.

Mais comme nous sommes des adultes responsables, le seul moyen d’en avoir le cœur net est de nous mettre en situation réelle et de constater les plus et moins que cela a sur notre vie.

Ne plus être 24h24 connecté avec son entourage
Oui, une fois chez vous, vous êtes chez vous. Vous ne saurez pas ce que fait votre ami(e) à diner, vous ne verrez pas les photos des rues enneigées, mais vous avez déjà pu le voir aux infos, à travers la fenêtre ou quelques instants auparavant dehors.
Vous ressentirez un manque d’affection, vous vous sentirez seul au début, mais quelle joie de retrouver vos amis plus tard, et de vous raconter tout ce que vous n’avez pas posté ou lu sur facebook. La de suite j’y vois un double avantage: une bonne conversation qui occupe comme il faut et donc pus le temps de baisser les yeux sur son téléphone!

Ne plus avoir de raisons de regarder son téléphone pendant une sortie entre ami, au travail
Ah ça risque d’être difficile au début. Les blancs dans la conversation, de la timidité insoupçonnée voire une belle crise d’angoisse! Mais c’est le moment de reprendre confiance en soi, de travailler son éloquence. Et sincèrement, quelqu’un qui regarde son téléphone poncutellement, non seulement c’est une marque de manque de respect, mais en plus c’est fatiguant de devoir marquer une mini pause à chaque fois… Puis c’est vexant 🙁

Ne plus avoir sa présence sur internet
Considerons que vous ne faites pas parti de cette populace qui se révolte quand ils apprennent que tout ce qu’ils postent sur Facebook est vendu, rendu publique… Bref, fini l’omniprésence de votre nom, vos photos. Bien que tout soit à jamais stocké sur les serveurs afin d’en faire business, il sera beaucoup plus difficile de vous « suivre » ou d’avoir des moyens de vous faire chanter!

Ne plus être la cible de sociétés dépendantes de Facebook
J’entends par là, ne plus avoir votre adresse mail (et toutes les autres infos que vous avez ajoutés) vendues à Zynga (farmville et compagnie), King (Candy Crush), Playfish et j’en passe… Moins de chance de recevoir des spams et des spams de bêtises.

Ne plus accorder de l’importance à ce(ux) qui ne devraient pas en avoir
Parce qu’il y a quoi… 7 milliards sur cette planète? Suivre un groupe, s’apitoyer sur le sort d’un jeune cancéreux, compatir et partager sa souffrance avec un « ami Facebook » d’avoir un travail difficile… Parce que tout le monde est pareil, un clic n’est pas trop fatiguant, un commentaire est encore quelque chose, mais c’est vrai, avoir des « J’aime » est une manière de se sentir important. Donc l’auteur de la fausse page du petit cancéreux sera content d’avoir l’illusion d’être aimé (non, une vraie famille avec une personne malade ne touchera pas 1 euros par clic. Juste non).
Alors, soit vous étiez une personne membre d’un des nombreux groupe « Si tu es une fille clic j’aime 🙂 tro lol » vous n’aurez plus à vous comporter de manière plus idiote que vous ne l’êtes, soit vous êtes une personne en manque de « J’aime » et, même si au début vous vous sentirez mal aimé, ça ira mieux assez vite. Quant bien même j’ai envie de vous dire, le retour à la realité risque d’etre vraiment difficile après avoir été bercé par le mensonge. Peut être qu’effectivement, personne ne vous « Aime » comme vous l’esperez! Alors je vous invite à lire le point numéro 2, concernant la confiance en soi!

De manière générale, ne plus avoir l’esprit occupé par de l’inutilité
Plus d’invitation à des soirées promotionnelles à New-York, à un anniversaire dont on ne connait même pas le principal concerné, de la lecture susceptible de déranger notre bien être. Loin de l’inutile est un bon moyen de garder l’esprit tranquille.

 

Tout cela étant dit, ce que je constate de négatif concerne l’information en général.

Ne plus avoir les informations suivis au jour le jour
Que vous soyez fan d’un groupe, d’un parti politique, d’un mouvement ou autre, la quasi totalité de ces derniers postent régulièrement sur Facebook les nouvelles. Même si pas mal tiennent encore leur site officiel a jour, le fait que Facebook nous mette sous le nez « ce que l’on veut voir » de ceux que l’on suit. Cela implique de se connecter sur x sites pour vous tenir au courant.

 

… Et voila tout. Toutes ces contraintes une fois après avoir quitter Facebook. Je ne cherche pas à vous faire quitter ce réseau social, y rester présent peut être tout à fait légitime et l’on peut également ne pas donner de l’importance a ce que je viens d’écrire également. Cependant, je doute certainement que la vie et toutes les émotions qui l’entourent se passe sur Facebook mais bien avec votre voisin, votre ami que vous allez voir, en chair et en os!

 

Je suis complétement ouvert à la discussion, à l’échange. n’hésitez pas à réagir, partager si vous le souhaitez !

Merci d’avoir lu!

 

Facebook dirige ta vie… Un peu plus qu’avant

C’est drôle, je viens de remarquer un truc super subtile sur Facebook…

Plus belle la vie inside

Voir les liens d’amitié… Hum je trouve ça vraiment laid, ringuard et niais. SURTOUT que Facebook maintenant est LA plateforme pour insulter ses camarades de classe, son patron, ses professeurs, ses voisins etc… Alors « voir les liens d’amité » c’est une jolie manière de redorer un peu l’image pourrie de facebook qui justement est visé par beaucoup de monde sur la liberté d’expression un peu trop exploitée…

Ouais je vais aussi m’attaquer au web pour cracher mon venin !

ps: Au moment même ou je redige cet article, je vois un joli message sur le mur d’une amie

Nous aussi on t'aime

Comme quoi !