Jeux vidéo

Alanons-nous dans les bois

Alan Wake

Je ne suis pas du genre à faire du gossip. Quand je vois que la plupart des joueurs brassent du vent en argumentant autour des auteurs, développeurs, du temps de développement etc. je les trouve bien ridicule.
Je viens donc tout juste de finir le jeu (Février 2015) malgré le fait que je l’avais dans mon catalogue de jeu, et pour faire simple, c’est mon premier coup de cœur de cette année. Hommage magnifique à La Quatrième dimension (The twilight Zone), Alan Wake va vous plonger directement dans cette ambiance.

(suite…)

Le guide du vilain : Robotnik

doctor_ivo_robotnik_by_megaman196-d5qh6im

Si comme moi vous vous êtes trouvé plus un vilain qu’un héro, il va falloir que vous en assumiez les conséquences. Non pas avec des « soit gentil pas méchant, c’est pas gentil d’être méchant » mais bien à des reproches si vous ne vous comportez pas comme il faut !

Donc les amis, il va falloir se trouver des punch-lines ! Comme ce n’est pas facile de commencer, je vous propose comme modèle le très inventif Robotnik, ou Eggman « chez les autres« .

(suite…)

South Park: Le Bâton de la Vérité

2014-03-17_00023

Depuis le début de l’ère du jeux vidéo, il a été extrêmement rare de voir des adaptations libre réussies. Sachez que ce jeu ne fait pas parti de cette catégorie. Fan Service en puissance, South Park: LBDLV n’est rien d’autre que le résultat des épisodes les plus populaires jetés dans un mixeur et ressorti en barre…

Ce n’est cependant pas le premier jeu South Park: South Park, South Park Rally, South Park Chef’s Luv Shack… Tous ont le même gros défaut. Ils s’adaptent d’une scène de quelques secondes d’un épisode prit au hasard, ne respectant même pas l’aspect graphique du dessin animé…
Et là ou South Park: LBDLV se démarque des autres c’est qu’il est enfin « comme dans la série ». Vous jouez South Park, pas des ronds en 3D très mal animé vaguement inspirés de la série.
Et pour moi c’est la le seul (très) bon point de ce jeu. Recréer l’univers de South Park pour répondre au fantasme des joueurs: « Ah ce serait trop bien un jeu xxx » ou xxx est n’importe quel film, livre, série…. Car jouer South Park: LBDLV sans avoir regardé tous les épisodes de South Park serait une vraie perte de temps. Les personnages et les événements s’enchainent à une vitesse infernal, ne laissant pas le temps de comprendre qui quoi pourquoi étant donné que quasi aucune explication n’est faite. Même savoir que South Park, c’est sale, ne suffira pas.
Mais South Park: LBDLV est un jeu, un RPG qui plus est, donc s’arrêter ici serait aussi utile que de faire un nouveau film.

2014-03-18_00003

Et en tant qu’RPG et bien ce n’est malheureusement pas folichon. L’univers se limitant à la très petite ville de South Park et un peu de Canada (aussi grand qu’une rue de South Park), les quêtes se résument toujours à aller d’une maison opposée à l’autre ou faire des aller-retours dans un bâtiment.
Vous trouverez beaucoup d’équipements mais qui ne seront que prétextes de collection pour un éventuel succès. Pour ce qui est du menu, une interface assez austère est proposée. Ma mémoire me faisant défaut, il est possible que la charte graphique soit également inspirée d’un épisode. Mais étant obligé d’y retourner plusieurs fois, peut être qu’une interface plus « user friendly » aurait été bien.
Du coté de la difficulté, aucun énorme challenge. Lancer le jeu en difficile dès le début ne changera pas grand chose.

Pour conclure, oui, South Park est le paroxysme du Fan service. Vous retrouverez tout ce que vous avez aimé, tous les personnages, les univers. Vous aurez le plaisir de vraiment diriger un nouvel arrivant à South Park. L’effort pour reproduire l’univers est à souligner, au moins 5 fois.
Mais ce jeu n’échappe pas à l’éternel question: Est ce vraiment nécessaire d’adapter des œuvres en jeu vidéo?
En voyant South Park: LBDLV j’ai envie de dire oui, pour les fans… Mais en tant que jeu, c’est un RPG très moyen, court (compter 12~13h pour du 100%), redondant. Quelques bonnes idées d’interaction mais aucun apport de satisfaction autre que celui d’un fan. Un film interactif aurait eu autant d’impact.

2014-03-17_00020

Steam devient fou ! Inflation des prix!

Pour une inflation, en voici une belle !

Me baladant parmi les nombreux jeux tous plus ou moins, moins intéressant, je me suis aperçu que l’économie était vraiment au plus mal en voyant les prix…

steaminflation

Alors ça y est, le jeu vidéo est devenu un produit de luxe, un passe temps de milliardaire….

 

bon Sinon pour faire plus sérieux, c’est juste que Steam passe ses prix en Yen pour le japon qui était jusque la en dollars, mais qu’ils ont oublie de remplace le dollars ($) par le yen (円) …

Mais sur le coup ça fait peur !

Les jeux indépendants à voir ! Primal Carnage

Avec l’arrivée du système STEAM GreenLight, la communauté Steam peut maintenant voter pour des jeux indépendant qui bénéficieront d’une mini campagne Steam sur la page principale.

Il est donc maintenant plus facile de voir les perles indépendantes que nous manquons beaucoup trop souvent.

Je souhaite donc vous partager les jeux qui pour moi méritent d’être achetés !

Primal Carnage ouvre le bal !

(suite…)

Square Enix victime de piratage

Aujourd’hui j’ai reçu une lettre de Square Enix.

En effet, la boutique en ligne de Square Enix a été piraté et une possible fuite des données personnelle n’est pas a exclure. Ils avertissent donc que tout sites sous l’image de Square Enix demandant des informations de paiement (erreur numéro de carte par exemple) seront faux et devront être signalé.

 

Faites attention donc si vous avez un compte sur la boutique en ligne de Square Enix. Je ne vais pas m’avancer mais il me semble que seul le Japon est concernée.Dans tous les cas, faites attention !

 

Aussi, la source du piratage est sans doute chinois… En ce moment la Chine pirate un nombre incalculable de site japonais suite au conflit idiot (qui cache quelque chose certainement) des iles Senkaku-Diaoyu